Les hôtels doivent-ils être adaptés aux personnes à mobilité réduite ?

Comme tous les établissements qui reçoivent du public ou ERP, le hôtels se doivent d’être adaptés aux personnes à mobilité réduite ou PMR, peu importe leur handicap. De ce fait, les hôtels doivent être conformes aux normes et à la réglementation accessibilité. Il existe, effectivement, un certain nombre de points qui permettent de reconnaître un hôtel adapté aux handicapés. Découvrez dans l’article qui va suivre, quels sont ces différents points.

Le stationnement et le cheminement extérieur

En général,  un hôtel dispose toujours d’un stationnement. Au niveau de ce dernier doit se trouver au moins une place réservée pour les personnes à mobilité réduite. En principe, ces places se constituent de 2 % de la superficie totale de l’aire de stationnement. Leur nombre constitue alors automatiquement un chiffre arrondi ou supérieur. Ces places doivent se situer le plus près possible de l’entrée principale en étant reliées via un cheminement accessible. Ces dernières doivent disposer d’une longueur de 5 mètres et d’une largeur de 3.30 mètres, un dévers et une pente inférieurs à 3 %, et une signalétique verticale et horizontale réglementée qui permet de les répéter (peinture au sol et panneau). Afin que l’hôtel soit accessible depuis la voirie, les personnes handicapées doivent pouvoir passer par le cheminement extérieur. Ce dernier doit alors disposer d’une largeur de 1.20 mètre au minimum ; un dévers à moins de 3 % ; un revêtement non glissant  et non meuble ; une pente à moins de 6 % accompagné d’un palier de repos, au maximum tous les 10 mètres ; des ressauts de 2 cm au maximum ; un repère contrasté tactilement et virtuellement, continu ; aucune fente ni trou dépassant 2 cm de côté ou de diamètre ; aucun obstacle dépassant 15 cm ; et pas une seule rupture de niveau dépassant 40 cm.

Les marches à l’entrée de l’hôtel

Si votre hôtel dispose d’une  accessibilité par des marches, vous devez envisager une alternative pour les personnes avec des difficultés motrices, avec une poussette ou en fauteuil roulant. Outre les marches, votre hôtel doit être accessible par un plan incliné posé de manière permanente ou une rampe permanente ou amovible.

Les obligations d’un hôtel pour les escaliers intérieurs

Les escaliers intérieurs et extérieurs répondent aux mêmes exigences. Voici quelques points à respecter pour ces derniers : en haut de la marche numéro 1 (28 à 50 cm de distance), éveil de vigilance ; contremarches contrastés (10 cm de hauteur) ; nez de marches non glissants et contrastés (3 cm de largeur) ; mains courantes sur tous les côtés dès 3 marches (entre 80 cm et 1 mètre de hauteur) et prolongées horizontalement (au moins de 28 cm) suivant la longueur d’une marche. Sans oublier que l’éclairage des escaliers intérieurs doit être renforcé le plus possible.

Les étapes à suivre pour choisir un hôtel pour son séjour en Suisse
Comment choisir son hôtel en Lausanne ?